Un baptême de feu difficile

Un baptême de feu difficile

La première sortie de l’US en N1 Élite s’est soldée par une défaite, samedi soir, contre Frontignan Thau.
Face à l’un des favoris de la poule, les joueurs de Yannick Verdier ont trop souvent subi le jeu de leur adversaire au cours de la première période.

Tant qu’ils ont pu récupérer des ballons et se projeter vers l’avant, le plan saintais se déroulait sans accroc (1-3, 5e). Peut-être un peu surpris par ce démarrage entreprenant, les joueurs de Frontignan réagissaient et passaient rapidement à l’offensive (6-4, 10e). Dans le dur défensivement, les Fox ne parvenaient pas à contenir les assauts de leur adversaire. Les minutes passaient et l’écart penchait dangereusement du côté héraultais (8-6, 12e puis 13-8, 17e). Si en attaque l’US parvenait à se créer plusieurs situations, cela manquait d’efficacité dans le dernier geste. A l’instar des Frontignanais qui poursuivaient sur leur lancée pour atteindre la pause sur un score de 20 à 12.

Malgré tout, les Saintais se battaient avec leurs armes et continuaient à mettre beaucoup d’engagement en seconde période mais l’écart était déjà fait face à un adversaire qui gérait et contrôlait son avance (25-15, 37e puis 31-21, 49e). Au buzzer, les Fox finissaient logiquement par s’incliner sur le score de 36 à 29.

Samedi prochain, c’est l’équipe d’Annecy CSAV, vainqueur de l’Élite Val-d’Oise (30-29) qui se présentera sur le terrain du Grand Coudret. Rendez-vous donc nombreux pour aller chercher ensemble la première victoire de la saison à domicile au cours d’une soirée qui s’annonce déjà exceptionnelle !

________________________________________________________________

RÉACTIONS D’APRÈS-MATCH
Axel Rosier (capitaine US Saintes) : « C’était un match compliqué, on connaissait le potentiel de Frontignan, qu’il ne fallait pas les laisser réciter leur jeu d’attaque. Quand on regarde le jeu que l’on a produit, on peut être content de ce que l’on a produit offensivement. On a trouver beaucoup de solutions à 6m, on a été efficace de loin, les automatismes que l’on travaille au quotidien se sont revus sur ce match ; on est sur la bonne voie de ce point de vue-là.
D’un point de vue défensif on a mis beaucoup d’énergie et d’agressivité dès le début du match ; on s’est fait d ailleurs beaucoup sanctionné (2min) mais une bonne défense ça passe forcément par là. Malheureusement on n’a pas su mettre notre grain de sable dans l’engrenage de l’attaque de Frontignan, et malgré nos efforts, ils ont réussi à trouver des solutions beaucoup trop facilement.
Après il faut relativiser, Frontignan est une grosse écurie du championnat, on manque encore d’un peu de rotation. On a perdu contre une équipe plus forte que nous ce jour là mais la saison est longue et cette première rencontre nous rappelle qu’en N1 Élite chaque match sera un combat (les résultats de la première journée le montre déjà). Maintenant on se focalise sur Annecy pour débloquer notre compteur de victoire
.
« 

Nemanja Grujicic (arrière droit US Saintes) : « Quand vous encaissez 20 buts en première mi-temps, vous ne pouvez pas vous attendre à gagner le match. Nous n’étions pas à notre niveau en défense et cela nous a valu la défaite. La deuxième mi-temps était meilleure mais nous étions loin d’un résultat favorable. Nous devons continuer à nous entraîner et à nous préparer car le prochain match est très important.« 

Yannick Verdier (entraineur US Saintes) : « Frontignan est une équipe qui va jouer les 2 premières places du championnat. Ils se sont structurés et ont fait un recrutement à la hauteur de leurs ambitions. On est bien rentré dans le match mais on a eu un temps faible en milieu de première mi-temps qui a permis à Frontignan de creuser un écart qui sera trop important à rattraper. Les gars n’ont jamais lâché, je n’ai rien à leur reprocher dans l’investissement. Nous nous sommes battus avec nos armes, ça n’aura pas été suffisant pour ce premier match de championnat. On repart à l’entraînement avec la ferme intention de faire un bon résultat samedi soir chez nous.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *